Assurance vie : les Objectifs

assurance-obseques-objectifs

Avantager son conjoint ou partenaire de Pacs

Au sein des couples mariés, l’assurance vie est souvent envisagée comme un moyen efficace d’avantager son conjoint, en le gratifiant d’une partie de son patrimoine qui n’entrera pas dans la succession du premier à décéder.

Il convient toutefois de tenir compte des spécificités juridiques du régime matrimonial adopté par le couple. Pour les couples pacsés ou simples concubins, l’assurance vie est aussi perçue comme une solution efficace pour protéger son compagnon à moindres frais. A condition de respecter les droits « réservés » aux héritiers de l’assuré.

Placer son épargne

L’assurance vie est un placement protéiforme qui permet tout à la fois de faire fructifier un capital en toute sécurité, de se constituer une épargne de précaution récupérable à tout moment, d’obtenir le versement d’un revenu complémentaire ou de jouer en Bourse pour profiter des opportunités des marchés financiers.

Préparer sa retraite

L’inquiétude sur le devenir de la retraite par répartition conduit de plus en plus d’actifs, conscients du fait que leurs revenus baisseront à ce moment-là et désireux de sécuriser leur avenir, à diriger une partie de leur épargne vers des produits d’épargne destinés à la retraite. A cet égard, l’assurance vie tient, là encore, une place à part et privilégiée.

D’abord, parce que l’épargnant peut l’alimenter à son rythme, progressivement, en fonction de ses capacités d’épargne. Ensuite, parce que l’épargne accumulée reste aisément disponible en cas de nécessité, ce qui n’est pas le cas lorsqu’elle est investie en immobilier ou placée sur un support d’épargne retraite type Perp (Plan d’épargne retraite populaire).

Enfin, parce qu’avec un bon contrat multisupport, l’épargnant dispose d’un large choix d’investissements, du plus sûr au plus dynamique. Il peut diversifier ses placements et les faire évoluer en fonction de son âge, plus largement que s’ils sont investis en Bourse ou dans la pierre.

Au moment de son départ à la retraite, l’assuré qui a ouvert une assurance vie suffisamment tôt peut ainsi améliorer ses revenus, au choix, en procédant à des retraits partiels au coup par coup, à des retraits réguliers et automatiques, ou en obtenant le versement d’une rente viagère.

Transmettre un patrimoine

L’assurance vie est aujourd’hui, en France, un pilier de la transmission du patrimoine. Ces caractéristiques en font un instrument privilégié pour anticiper sa succession, en permettant de favoriser tel ou tel proche tout en échappant aux règles civiles et fiscales applicables en matière successorale. Il faut faire attention, cependant, à ne pas dépasser les limites fixées par la loi. L’assurance vie ne doit pas devenir un instrument de détournement des règles légales de transmission de patrimoine, faute de quoi les héritiers spoliés pourront la remettre en cause pour rétablir un certain équilibre.