Sous quelles formes peut-on récupérer son épargne à la retraite ?

=> les objectifs de l’assurance vie 

S’il souhaite percevoir un revenu régulier une fois à la retraite, l’épargnant peut choisir un contrat avec une option de retraits partiels programmés (ou automatiques) : ainsi, chaque mois ou chaque trimestre, il recevra sur son compte bancaire un virement de l’assureur, correspondant au montant du rachat choisi. 

Autre solution, il peut convertir le capital accumulé en rente, versée jusqu’à la fin de ses jours. La périodicité des versements, souvent trimestriels, est indiquée dans les conditions générales du contrat. Le montant de la rente correspondra alors à une partie du capital placé et à une partie des gains réalisés par l’assureur.

Il sera diminué des frais prélevés par l’assureur pour compenser ses frais administratifs de versement des rentes. Certains contrats proposent une rente par paliers, qui permet de moduler ses revenus en fonction de ses besoins. Ainsi, l’épargnant peut choisir de diminuer de 50 % sa rente les 5 ou 1 0 premières années de sa retraite (tant que son conjoint est encore en activité, par exemple) pour bénéficier ensuite d’un complément de revenus plus important.

Il peut aussi choisir de majorer sa rente au départ (pour assumer les frais d’études supérieures de ses enfants, par exemple) avec la perspective d’une rente moins élevée par la suite.

A SAVOIR

En cas de sortie en rente, différentes options sont proposées par les assureurs pour éviter les conséquences d’un décès précoce.

  • Rente réversible au profit d’un tiers (le conjoint survivant, en principe),
  • rente à annuités garanties ou à garantie de réserve au profit d’un bénéficiaire désigné,
  • rente majorable en cas de perte d’autonomie…

Ces options sont toutes accordées en contrepartie d’une diminution de la rente servie à l’assuré.