L’épargne récupérée à la retraite sera-t-elle imposable

=> les objectifs de l’assurance vie 

Si l’épargne est récupérée en capital, sous forme de retraits programmés, les gains réalisés seront soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou, sur option du retraité, à un prélèvement forfaitaire libératoire.

Toutefois, s’agissant par principe d’un contrat ouvert depuis plus de 8 ans, ces gains seront exonérés à hauteur de 4 600 € par an (le double pour les couples). Ils supporteront, par ailleurs, les prélèvements sociaux au taux en vigueur lors du retrait, sauf pour la part qui les a subis au moment de leur encaissement.

Si l’épargne est récupérée sous forme de rente viagère, les gains réalisés seront exonérés d’impôt sur le revenu (mais pas de prélèvements sociaux). A condition, toutefois, que l’option pour une sortie en rente soit prévue dans le contrat initial et que l’assuré exerce cette option, au plus tard, à la date d’échéance du contrat. Mais, dans ce cas, c’est la rente elle-même qui sera imposée, sur une fraction de son montant.