Comment s’assurer un revenu grâce à l’assurance vie ?

=> les objectifs de l’assurance vie 

L’un des attraits de l’assurance vie est de permettre à l’assuré de disposer de revenus complémentaires, tirés sur son capital, lorsqu’il en a besoin.

D’un point de vue fiscal, il est préférable que le contrat ait été souscrit depuis plus de 8 ans, mais il existe aussi des contrats à revenus immédiats : l’épargnant investit un capital (de préférence sur un fonds en euros) , et dès les mois suivants, il commence à recevoir des revenus du montant choisi lors de la souscription. Plus exactement, il s’agit de rachats partiels programmés, dont il choisit le montant (500 €, par exemple) et la périodicité (trimestrielle, par exemple). A condition d’ajuster le montant de ses retraits aux intérêts produits, il est ainsi possible de profiter d’un revenu d’appoint sans éroder son capital.

Fiscalement, ce revenu sera soumis au barème progressif de l’impôt, sauf à opter pour l’application du prélèvement forfaitaire. Mais après 8 ans, les gains bénéficieront d’une exonération totale d’impôt (pas de prélèvements sociaux ; si leur montant annuel ne dépasse pas 4 600 € ( voir « si l’épargnant est marié ou pacsé »).

A SAVOIR

L’épargnant qui dispose d’un capital important qu’il souhaite transformer en revenus réguliers servis durant toute sa vie peut souscrire une assurance vie à rente viagère immédiate. La rente lui sera versée dès la souscription du contrat en contrepartie du versement d’une prime unique. Mais attention. ce type de contrat ne comporte en principe ni valeur de rachat, ni contre-assurance décès.