Quel type d’assurance vie choisir pour épargner en vue de la retraite ?

=> les objectifs de l’assurance vie 

L’épargnant doit veiller à sélectionner un contrat multisupport disposant d’une offre financière cohérente avec son objectif, un contrat qui lui permet de faire évoluer son épargne en fonction de la durée qui le sépare de son départ à la retraite.

Plus il est lointain, plus 11 peut être judicieux d’investir sur des fonds en actions, certes les plus risqués mais aussi les plus prometteurs sur le long terme. Puis, à mesure que sa retraite approche, il faudra augmenter régulièrement la part réservée au fonds en euros, afin de préserver et de sécuriser son capital et ses gains.

De nombreux assureurs proposent d’opérer automatiquement cette évolution, par des arbitrages programmés entre fonds, ou au sein d’un même fonds, dit fonds à gestion à horizon, dont le gestionnaire fait évoluer la composition dans le temps selon l’objectif retraite de l’assuré (voir les fonds à l’horizon).

Rassurants, les fonds à horizons permettent d’orienter tout au long de la durée du contrat le capital et les intérêts vers un risque de plus en plus faible. Placés au départ sur des actions afin d’en tirer une rentabilité maximale, les fonds sont ensuite arbitrés sur des placements obligataires ou monétaires. L’inconvénient : au terme fixé au contrat, le capital est placé en totalité sur des fonds obligataires et monétaires sans risque, alors que, dans la plupart des cas, il devra encore fructifier plusieurs années. Ce qui justifierait d’en conserver une partie investie sur des valeurs plus dynamiques.